Niepołomice – l’histoire

L’histoire de la ville de Niepołomice est indissociable de celle du château – qui faisait office de résidence royale d’été, appelée parfois « le deuxieme Wawel » et aussi de celle de la Foret de Niepołomice – lieu des nombreuses chasses du roi dont le souvenir s’accompagne de nombreuses légendes.

On ne connaît pas de document de fondation de la ville de Niepołomice, probablement il n’avait jamais existé. Au début, le village n’est qu’un lieu ou vivent les différents artisans travaillant pour les besoins du château défensif servant en meme temps de rendez-vous de chasse, bâti par le roi Casimir le Grand entre 1340 et 1349. En 1350, une paroisse y est érigée. En octobre 1358 a lieu sa consécration, célébrée en présence du roi par l’archeveque Jarosław Bogoria de Skotnik. Tres certainement, une auberge royale y existait déja dont le souverain dota, a cette occasion, le premier curé de la paroisse de Niepołomice.

Un réel essor du village date seulement du temps du roi Ladislas Jagellon. Celui-ci aimait beaucoup séjourner a Niepołomice. Les visites régulieres du roi attiraient – outre sa suite – de nombreuses personnes qui avaient besoin de dormir quelque part et de manger. Le registre, établi en 1564, fait état d’au moins 200 habitants du village dont 11 paysans libres, 17 aubergistes, 5 potiers et quelques gardes forestiers pour surveiller la Foret.

Niepołomice acquit le statut de la ville apres le partage de la Pologne. Le 11 avril 1776, les autorités autrichiennes placent ici le siege de la direction des biens de l’Etat, ceux du tribunal de poviat, des douanes et du trésor. On dessina la large place de marché et la ville fut dotée d’armoiries. Elles représentaient, sur fond bleu, un fragment du château de couleur blanche, avec cinq fenetres et le contour de la porte. Les griffons dorées, se faisant face debout soutenaient dans leurs pattes avant les murailles du château. Pendant la période entre les deux guerres les armoiries furent modifiées, on leur donna la forme d’un ovale, avec, au centre, l’aigle portant la couronne et l’inscription : Ville de Niepołomice. Les armoiries actuelles rappellent cependant celles d’avant.

La ville de Niepołomice constituait un point important a l’est de Cracovie. En témoigne l’incorporation de la ville, au milieu du XIXe siecle, dans le systeme des chemins de fer de la Galicie, reliant Cracovie a Dębica et a Lviv.

En 1888, Władysław Wimmer devient maire de la ville. Il laisse de lui le souvenir d’un administrateur efficace, a l’origine de nombreux édifices municipaux mais également… celui d’un fabricant de tuiles d’excellente qualité qui couvrent encore aujourd’hui les toits des immeubles a Vienne et a Berlin.

A la fin de la premiere guerre mondiale, les Autrichiens quittent Niepołomice sans faire de problemes. Le 7 novembre 1918 les habitants de la ville plantent, lors d’une cérémonie solennelle, le Chene de la Liberté qui se trouve toujours dans le Parc Municipal.

Apres la deuxieme guerre mondiale, la situation de la ville est tres difficile. Beaucoup de ses habitants sont morts, les écoles ne fonctionnent pas, la vie économique est totalement désorganisée. C’est seulement entre les années cinquante et soixante, suite a la décision de la construction du complexe sidérurgique et de la cité nouvelle de Nowa Huta que la ville commença a se développer.

Apres la chute de la République Populaire de Pologne, la gestion de la ville put enfin etre confiée aux mains des personnes élues dans des élections démocratiques. Le 7 juin 1990 le Conseil Municipal élit M. Stanisław Kracik au poste du maire de la ville. En 1993 celui-ci devint le premier citoyen de la ville a siéger, en tant que député, a la diete de la République de Pologne. C’est a cette époque que commence le développement dynamique de la ville. Aujourd’hui la commune de Niepołomice compte environ de 26 000 habitants et la ville est citée comme l’exemple d’une bonne gestion municipale.

Was this article helpful?

Related Articles